LDH Tours et Indre & Loire

Pour un autre regard sur les migrations, construire une gouvernance mondiale

lundi 20 octobre 2008 par Sebastien

Editions : La découverte

Parution : 2008

pages : 125

En 1948, la Déclaration universelle des droits de l’Homme proclamait le « droit pour toute personne de quitter un pays y compris le sien ». Toujours d’actualité, ce droit à la mobilité et les migrations qui l’accompagnent relèvent aujourd’hui d’un enjeu global. Mais la difficulté à admettre cette perspective conduit les pays de destination comme de départ à un traitement inefficace. En cherchant à utiliser les migrations comme une variable d’ajustement national et à court terme, ils n’en tirent pas les bénéfices qu’elles peuvent procurer aux sociétés comme aux migrants. S’appuyant sur de nombreuses analyses, les auteurs proposent des pistes concrètes pour poser un autre regard sur les migrations. Ils montrent qu’à rebours des politiques contre-productives de fermeture des frontières, une « bonne mobilité » abaisserait les coûts des migrations et en régulerait les flux et les incertitudes par une assistance et une information adéquates. Ils préconisent une gouvernance mondiale qui associerait, aux côtés des Etats, les syndicats, les entreprises et la société civile. Sans être une nouvelle institution, un tel dispositif, relié à l’ONU, faciliterait et coordonnerait les activités des organisations internationales, des gouvernements et des acteurs non gouvernementaux dans leurs compétences respectives. Ce travail est le fruit d’une collaboration entre le ministère des Affaires étrangères et européennes et un groupe d’experts ; une libre réflexion est ainsi mise à disposition des décideurs et du public.

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 104084

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d [11132] + ALTERNATIVES

RSS RSSNos coups de coeur