LDH Tours et Indre & Loire

Syndicats, associations et élus se lancent dans la campagne pour le Livret A

Communiqué AFP du 31/01/2008

jeudi 31 janvier 2008 par Sebastien

Plusieurs associations, syndicats et responsables politiques ont donné jeudi le coup d’envoi de la campagne "pas touche au livret A", visant à défendre ce produit "d’épargne populaire", menacé selon eux par une réforme gouvernementale.

"Nous demandons au gouvernement d’abandonner son projet de réforme sur le Livret A", un produit financier "unique au monde et entièrement dédié à l’intérêt général", a déclaré lors d’une conférence de presse Loïc Daguzan (CGT-Banque de France) au nom du collectif à l’origine de la campagne.

"Deux tiers de la population française détient un Livret A" et sa banalisation est "dramatique pour les mal logés", a affirmé de son côté Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole de l’association Droit au logement (Dal).

Dans un appel contre la "privatisation de l’épargne populaire", le collectif rappelle que le Livret A "gratuit et sans risque" sert souvent de compte courant à des "précaires, populations immigrées, foyers en difficulté financière ou petits retraités".

Première initiative du collectif : la diffusion d’un fascicule représentant un Livret A avec, à l’intérieur, une carte détachable destinée à être envoyée - gratuitement - au président de la République Nicolas Sarkozy.

Le collectif, composé de syndicats (Caisses d’épargne, La Poste, Banque de France, Caisse des dépôts, etc), associations (Droit au Logement, Fondation Copernic, Ligue des droits de l’homme), responsables politiques, a reçu notamment le soutien des députés socialistes et communistes, a indiqué à l’AFP Odile Terrade, sénatrice communiste du Val-de-Marne.

Produit d’épargne défiscalisé à taux réglementé, le Livret A est actuellement commercialisé par les seules Caisses d’Epargne et Banque Postale. La Caisse des Dépôts centralise et utilise ses fonds pour des prêts avantageux et à long terme aux organismes HLM.

A la fin septembre 2007, les encours pour le Livret A - qui a séduit 45 millions de Français - représentaient à eux seuls 116,6 milliards d’euros. Le gouvernement, qui s’est déjà prononcé pour un élargissement de la distribution du Livret A à l’ensemble des banques françaises, est train d’étudier les modalités de cette réforme sur la base du rapport Camdessus remis en décembre.

Sa banalisation pourrait à terme entraîner la suppression de 4.000 emplois si le rapport de Michel Camdessus était appliqué "à la lettre", selon une source proche de la Caisse d’Epargne.

Accueil du site | Contact | Plan du site | En résumé | Espace privé | Statistiques | visites : 98422

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d [11132] + ALTERNATIVES

RSS RSSLogement